Pas de Bal du Rat Mort en 2012

Catégories : Divertissements

bal,rat mort,kursaal,casino,ensorTout se perd, même les plus vieille tradition. Faute d'argent ou tout simplement de moyens. A Ostende, le Bal du Rat Mort, mondialement connu, faisait partie de la vie festive de la cité balnéaire, depuis 113 ans. Et voici que la nouvelle est tombée: il n'y aura pas d'édition 2012 de ce célèbre bal, terminant la période de carnaval, pour un conflit entre le Casino-Kursaal et le Cercle Coecilia, l'organisateur. Explications.

Un peu d'histoire.

En 1896, une bande de gais fétards ostendais décide de se rendre à Paris pour passer un agréable moment. Le groupe de seize convives fit la fête toute la nuit, arpentant les quartiers chauds de la ville lumière, et plus particulièrement à Montmartre. La visite comprenait le Moulin Rouge, le Ciel ou encore l'Enfer, célébres cabarets de l'époque. Mais la fin de la nuit allait déterminer leur envie de créer quelque chose dans leur ville. En effet, au petit matin, les amis se retrouvèrent au "Rat Mort", également haut lieu du divertissement parisien de la fin du dix-neuvième siècle.

Parmi ces drilles, on retrouvait le peintre James Ensor qui, à lui seul, représente l'art obal,rat mort,kursaal,casino,ensorstendais, mais aussi Emile Mathieu, Edgard Quinet, Albert Ditte, George Daveluy ou encore Emile Bulcke. Ce passage dans la capitale française laissa des traces, tellement que deux années plus tard le Cercle décidait de créer le "Bal du Rat Mort", bal masqué et costumé, organisé pour la première fois le 21 février 1898.

Ce Cercle Coecilia, dont la devise est "Art et Charité", fut créé en 1861, par des notables ostendais, et se consacrait initialement à porter secours aux veuves et orphelins de pêcheurs disparus en mer, ainsi qu'aux familles vivant dans la pauvreté. Grâce aux spectacles, concerts et expositions qu'il organisait, le cercle pouvait aider bon nombre d'ostendais. L'apport du Bal du Rat Mort, de par sa renomée rapide, fit en sorte que les dons deviennent plus important. Depuis cette époque, le cercle soutient de nombreux projets philanthropiques à Ostende.

Outre la fondation du Cercle, une Confrérie fut aussi initiée, en 1896, sous l'appellation de "La Confrérie du Rat Mort", afin d'organiser le fameux bal. Celle-ci sortait de l'imagination des peintres Emile Bulcke et James Ensor.

Cette dernière, qui fut abandonnée par la suite et réssuscitée en 1956, se compose d'un corps de chevalerie et d'un corps de pages. Belges et étrangers la composent, tout en étant limitée à 133 chevaliers. C'est à ceux-ci qu'Ostende doit la réputation du Bal.

Pourquoi sa suppression?

Depuis sa création (même si les travaux de rénovations du Casino virent le troubler en certaines occasions), le Bal du Rat Mort se déroulait au Kursaal d'Ostende. On ne pouvait croire que cette institution caritative pouvait disparaître, du moins dans son édition 2012. En fait, le cercle est de plus en plus actif, et compte bien poursuivre son but, contre vent et marées...

Pas facile, dans ces temps modernes ou tout est régit par l'argent, de pouvoir compter sur le bénévolat, mais aussi sur des apports "gratuits" de lieux ou endroits pouvant servir de base d'organisation. c'est ce qu résulte du conflit engagé par la direction du Casino-Kurssal et le Cercle Coecilia, à qui une notification de "non-gratuité" de la salle servant de théatre au Bal du Rat Mort fut envoyée. A ceci vient s'ajouter un changement de date, et sans doute d'autres conflits d'intérêts qui dépassent le but premier de cette manifestation. Les prochains jours ou semaines nous en diront un peu plus, mais une chose est certaine, l'organisation 2012 est tombée à la mer.

Robert Genicot

bal,rat mort,kursaal,casino,ensor

0 commentaire Imprimer Lien permanent

Les commentaires sont fermés.