Toujours pas de repreneur pour l'aéroport

Catégories : Tourisme

ostende,aeroport,tourisme,avionL'aéroport d'Ostende-Bruges est en proie à la privatisation, et le dernier projet en date, celui d'Ostende-Zeebrugge, vient d'être rejeté. Voici des années que divers "potentiels" repreneurs se battent pour cette privatisation, mais à ce jour aucun accord n'a pu être trouvé. Déjà en 2006, Johan Vande Lanotte posait la première pierre de cet important chantier, mais cinq ans plus tard rien n'a bougé. (Photo archives SudPresse)

Tour à tour, les ministres Vande Lanotte (SP.a), Yves Leterme (CD&V) ou encore Kris Peeters (CD&V) se sont penchés sur ce dossier, avec comme objectif la relance de l'aéroport, qui laisse des plumes chaques saisons, aussi bien en terme de voyagerus que de fret. Cette fois, c'est Hilde Crevits (CD&V) qui constate la stagnation de la situation, et demande aux acteurs de bien vouloir faire avancer les choses.

Deux groupes s'opposent, à savoir le Français Egis, qui est également candidat pour les aéroports de Wevelgem et Anvers, et Ensor, qui s'active pour les ports d'Ostende et Zeebrugge, associée à le WVI et Vinci Park (la société qui régit les parkings). Pour le président du port d'Ostende, Johan Vande Lanotte le sort est pratiquement scellé: "Le comité a estimé que nous n'allions pas assez loin dans notre démarche. Par conséquent, nous n'avons pas été sélectionnés." Dommage que les décisions prennent autant de temps, estimait également l'ex-ministre: "Je pense que l'administration en charge du dossier pourrait aller plus vite, car pendant ce temps les pertes sont considérables pour l'aéroport, surtout dans sa partie fret, qui voit réduite de moitié son activité."

Le cabinet de la ministre Crevits ne ferme toutefois pas toutes les portes, et propose un nouveau calendrier: "Le cahier des charges doit nous parvenir d'ici la fin 2011, et voulons que le dossier soit terminé en 2012." Ceci écrit, aucune date précise ne fut avancée, donc "Wait and See"...

0 commentaire Imprimer Lien permanent

Les commentaires sont fermés.