Polémique à la bibliothèque

Catégories : Divers

ostende, bibliothèque,examens,blocusEn cette période d'examens, bon nombre d'étudiants se rejoignent dans la bibliothèque Kris Lambert afin de travailler en groupe, mais aussi d'éviter au maximum toutes les tentations du domicile. Si la pratique est bonne, l'environnement semble loin de pouvoir contenter les étudiants. A cela deux choses. La première est la fermeture du lieu, entre 12 et 14h, et ensuite l'interdiction de se restaurer dans la bibliothèque.

C'est pourquoi, les jeunes de l'Open VLD demandent à ce que les autorités provinciales prennent des mesures pour palier à ces désagréments. Si l'interdiction de restauration au sein des salles peut se comprendre (on connaît les affres d'une telle pratique), la possibilité de boire de l'eau doit être reconsidérée. En effet, tout qui fréquente une bibliothèque sait que l'air ambiant est des plus secs, et que les heures passées dans ces lieux assèchent grandement la gorge. Permettre un peu d'eau (et rien que de l'eau...) devrait stimuler ces étudiants.

Quant au fait de la fermeture entre midi et deux, les étudiants estiment que c'est une perte de temps incroyable, et se demande que faire pendant ces deux heures. Venant tôt le matin (ouverture à 7 h.) les "students" ne peuvent pas retourner chez eux pendant midi, ou se rendre autre part, et revenir une fois la bibliothèque réouverte. Une demande de changement des horaires pendant ces périodes de janvier, juin et août est donc déposée. En espérant que la province puisse accéder à ces attentes.

ostende,bibliothèque,examens,blocus

2 commentaires Imprimer Lien permanent

Commentaires

  • Et quoi encore? Une bibliothèque public est un espace public qui ne doit pas être exclusivement réservé aux étudiants pendant les périodes d'examens. Lorsqu'on va à la bibliothèque pendant ces périodes pour y consulter un livre ou lire un journal ou un hebdomadaire et ceci pendant une période limitée, il n'y a plus de places à cause des étudiants qui y résident pendant toute la journée. Après l'extension des heures d'ouvertures, ils demanderont bientôt à pouvoir y manger des frites ou des hamburgers, à pouvoir y fumer et après l'examen à pouvoir y organiser une soirée. Rien ne les empêche d'étudier dans leur chambre ou kot, luxe que beaucoup de leurs prédécesseurs n'ont même pas connu. Dans les cas où cela n'est pas possible, les institutions scolaires doivent se charger de l'accueil de leurs "clients". Les tâches et objectifs des bibliothèques publics sont différents de celle des bibliothèques scolaires ou universitaires.

  • Salut Patrick, Tu as raison sur certains points. Il n'est pas question de manger un "dîner complet"... mais de pouvoir boire de l'eau (sic), d'après les "jeunes libéraux". Pour ce qui est des heures d'ouverture, je suis contre également l'interruption de midi à deux. Aller, tu sais plus t'acheter ta gazette, en tant que pensionné... Bien à toi. Robert

Les commentaires sont fermés.