FFO15: "Un début prometteur", en effet

Catégories : Divertissements

ostende,ffo15,veerle baetens,luchini,fabrice,emma,manu payetDifficile de se faire un nom, et encore plus un prénom. Dans le cas qui nous occupe, le challenge est particulièrement réussi pour Emma. Même si son père, Fabrice, se trouve de l'autre côté de la caméra, la jeune réalisatrice signe avec "Un début prometteur" une belle histoire, que certains classent dans la catégorie "comédie dramatique", mais que l'on pourrait également attribuer à la classe des très bonnes "comédies romantiques", avec un certain décalage néanmoins. Les Luchini vont très bien, merci pour eux.

Martin (Manu Payet) écrivain sans trop d'avenir, de par une vie sulfureuse baignée dans l'alcool et le sexe, revient chez son père Francis Vauvel (Fabrice Luchini) afin de retrouver une certaine sérénité. Il y retrouve son jeune frère, Gabriel (Zacharie Chasseriaud) qui, lui, vit à 200 à l'heure, tout en se focalisant sur une très charmante femme, Mathilde (Veerle Baetens), joueuse et donc flambeuse.

Bien que Martin tente de déstabiliser son jeune frère, pour ne pas suivre le même chemin que lui, un étrange quatuor va se former, avec les dérives que l'on peut imaginer. En fin de compte, personne ne sortira gagnant de cette situation. Si Emma Luchini joue avec ses personnages, et réussi dans ce début prometteur, nous soulignerons la performance de l'actrice flamande Veerle Baetens, élégante tout en maniant un Français presque irréprochable. Fabrice Luchini, sous la conduite de sa fille, joue la quatrième roue du carrosse, avec son légendaire charisme, et Manu Payet prouve qu'il fait partie des grands du 7è art.

ostende,ffo15,veerle baetens,luchini,fabrice,emma,manu payet

Le jeune frère, Gabriel (Zacharie Chasseriaud), découvrant l'amour d'expérience...

Sortie en salles en France, le 30 septembre, et en Belgique, le 7 octobre 2015 (à vérifier) 

Robert Genicot - Photo: capture écran projection

0 commentaire Imprimer Lien permanent

Les commentaires sont fermés.