Champions League #5: Le BCO s'offre l'ogre des Canaries 66-62

Catégories : Sports

ostende,bco,champions,league,tenerife,basket,versluys|dômeLa venue d'Iberostar Tenerife ne devait pas être prise à la légère, d'autant que les Côtiers étaient bien en mal de succès, dans cette compétition des Champions. Pourtant, leurs victoires en championnat, et notamment celle face à Anvers, et celle face à Avellino (72-77) en Italie, redonnaient confiance. Celle-ci accentuée par le retour de Pierre-Antoine Gillet, et la nouvelle recrue Jean-Marc Mwema, qui effectuait ses grands débuts sous les couleurs du BCO. Tenerife n'est pas une "petite" équipe. Troisième du difficile championnat espagnol, et autoritaire meneur du groupe D dans cette Champions League. Et pourtant, ce soir, il ne mena au score que les cinq premières minutes, ensuite le BCO tint la dragée haute aux espagnols, pour décrocher une seconde victoire très importante pour le moral.

Jean-Marc Mwema faisait donc son entrée au BCO, pendant le temps que Kalid Boukichou devait se contenter de regarder ses coéquipiers depuis la tribune. En effet, selon nos sources, le joueur est "puni" pour son comportement quelque peu "nonchalant" lors des entraînements. Un écart non défini dans le temps, en plus d'une amande pécuniaire. Si English (qui est Canadien, comme son nom ne l'indique pas) faisait la loi pendant les minutes initiales, avec 9 points au compteur au terme du Q1, il fut vite devancé par Rasko Katic (12). Celui-ci ramenait les siens dans le sillage des espagnols, pour terminer ces dix premières minutes sous 22-20. Les deux équipes vont alors se tenir de très près, sans pouvoir marquer son territoire. English se faisait moins pressant, Gillet en profitait pour faire étalage de ses qualités au rebond. Une mi-temps se terminant sous égalité parfaite 38-38.

Le retour des vestiaires voyait encore le jeu égal, avec toutefois un petit avantage du BCO (55-52) au Q3, et une fin de match très tactique, où on ne marquait pas beaucoup (11-10). Ce sera encore Katic qui donnait le ton, aidé par Jean Salumu, et le dernier panier revenait au "général" en personne, Djordjevic qui donnait définitivement la victoire aux hommes de Dario Gjergja, que nous avons rarement vu aussi heureux au terme de cette partie (66-62).

ostende,bco,champions,league,tenerife,basket,versluys|dôme

ostende,bco,champions,league,tenerife,basket,versluys|dôme

ostende,bco,champions,league,tenerife,basket,versluys|dôme

Le technique:

ostende,bco,champions,league,tenerife,basket,versluys|dômeBCO: Walden (4-0), Mwema (0-0), Gillet (7-0), Salumu (7-9), Katic (12-9), Djordjevic (0-4), Kuridza (4-3), Kesteloot (2-0), Newbill (2-3)

Coach: Dario Gjergja

ostende,bco,champions,league,tenerife,basket,versluys|dômeIberostar Tenerife: San Miguel (0-0), Richotti (0-0), Niang (0-0), Bassas (5-4), Hanley (0-0), Vazquez (9-2), Abromaitis (3-0), English (11-2), Bogris (6-8), Beiran (0-2), White (4-4), Doornekamp (0-2)

Coach: Txus Vidorreta

Les arbitres: Saverio Lanzarini (ITA), Yohan Rosso (FRA), Martins Kozlovskis (LAT)

Evolution du score:

Q1: 22-20
Q2: 16-18 (38-38)
Q3: 17-14 (55-52)
Q4: 11-10 (66-62)

Robert Genicot / Photos © R.G.

0 commentaire Imprimer Lien permanent

Les commentaires sont fermés.