Un "laisser-passer" pour vous rendre à la plage cet été (vendredi, 17 avril 2020)

Le maire d'Ostende, Bart Tommelein (qui vient de sortir de quatorzaine) réfléchit avec son administration,à une formule de "laissez-passer" pour pouvoir se rendre sur les plages d'Ostende cet été. Suite au Covid-19, tous les événements seront interdits, et dès lors Tommelein pense qu'un plus grand nombre encore de personnes veuillent venir sur la Côte. Il semble qu'on s'achemine vers un laisser-passer pour les résidents, les propriétaires de seconde résidence et les clients des hôtels, sans oublier les personnes ayant des cabines sur la plage.

«Si nous regardons l'été dernier, nous pouvons voir que la grande foule est déjà sur la plage lors des chaudes journées d'été. Si tous les événements sont annulés, il ne sera pas possible de s'asseoir sur la plage tous ensemble. Vous devez donc laisser les gens aller à la plage de manière structurée et vous pouvez le faire avec une réservation ou un check-up », explique le maire de la Reine des Plages.

Pour l'heure, la décision n'est pas encore prise, mais déjà des voix s'élèvent contre cette proposition, en la personne du fougueux maire de Middelkerke, Jean-Marie Dedecker qui n'est pas "chaud" pour une telle mesure. Pour ce-dernier il serait plus  judicieux "d'étendre les zones de plage". Et de surenchérir "Quelle est la prochaine étape: introduire un trafic à sens unique sur la digue pour ceux qui veulent entrer ou sortir de la plage? Les baigneurs vont-ils au gré des marées? Et comment allez-vous vérifier l'utilisation d'un tel pass? Regardez, notre plage est assez grande. Entre Middelkerke et Raversijde. Il y a beaucoup d'espace, où sinon peu de gens vont. Transformons cette étendue de plage en une zone de baignade surveillée avec des sauveteurs et des équipements supplémentaires, tels que des toilettes publiques et des stands de boissons ou de glaces. Oui, cela coûte de l'argent, mais ce n'est pas un exercice difficile en soi."

La guerre n'est peut-être pas encore déclarée entre les municipalités, mais est en bonne voie. A suivre...

09:09 | Commentaires (0) | | |  Imprimer |