BCO - Gran Canaria: 76-83

Catégories : Sports

ostende,bco,eurocup,gran canaria,basketAprès la première défaite dans les installations de Dijon, le BCO espérait -malgré la réputation de son adversaire- prendre déjà une petite revanche dans cette EuroCup, en recevant les Espagnols de Gran Canaria Las Palmas. Une mise en jambe quelque peu laborieuse pour les deux équipes (14-16 aux 10'), mais une fin de première période donnant tous les espoirs aux Côtiers (42-32). Il fallu alors le coup de pouce du trio arbitral, et une grande détermination des visiteurs pour faire basculer le score. Palmas revenait à 57-56, avant de prendre l'avance définitive, et plonger le BCO dans sa seconde défaite de l'Euro.

Et pourtant! Dijon fut un assez mauvais souvenir pour les hommes de Dario Gjergja, mais résolument volontaire pour faire oublier ce match d'ouverture moutardé. Si les minutes de début de partie furent longues, sans beaucoup scorer (9-7 après 5'), cela était surtout dû au manque de réussite, aux pertes de balles des Côtiers, et au jeu agressif des visiteurs, sans pour cela plonger dans la méchanceté. Six fautes de chaque côté, avec toutefois déjà la troisième pour le Dominicain Baez, et la seconde d'Echenique, qui devait revoir le banc plus tôt que prévu. 14-16 au premier quart. La reprise verra alors la mise en valeur de deux joueurs du BCO, Pierre-Antoine Gillet plantant à trois reprises à 3 points, et le grand show de John Prince, inscrivant 13 unités en avant la mi-temps. Un 28-16 pour ce second quart, donnant en effet tous les espoirs d'une victoire.

Mais en basket les choses évoluent très vite, et le BCO va en prendre pour ses frais. Au retour des citrons, Gran Canaria va, en quelque sorte, profiter de l'arbitrage. Dans un premier temps, Prince place le ballon dans le cercle, et un défenseur parvient à l'extirper. L'arbitre n'accorde pas les points, et l'Américain lui signifie son mécontentement, il reçoit la technique. Quelques secondes plus tard, même situation, un sauvetage des plus douteux, et les esprits s'échauffent quelque peu. Si bien que le "général" Djordjevic se fera siffler pour une offensive. Des points refusés, des fautes que le BCo se serait bien passé, et le match commence à basculer en faveur de Gran Canaria. Un 15-24 au terme du troisième quart. La suite, et fin, fut du même acabit, Ostende ne parvenant pas à retrouver sa verve de la première période, et les Espagnols -plus agressifs dans les rebonds- retrouvent la pêche, pour s'imposer de 7 unités (76-83).

Le prochain match du BCO en EuroCup s'effectuera dans la salle des Dragons d'Artland Quakenbreuck, mercredi prochain (29.10), avant de recevoir l'Asvel Lyon-Villeurbanne, le 5 novembre. Pas facile non plus, au vu de la défaite en qualification pour l'Euroleague, dans la Sleuyter Arena, le 23 septembre sur la marque de 77-86.

Robert Genicot

Le technique:

Q1: 14-16
Q2: 28-16 (42-32)
Q3: 15-24 (57-56)
Q4: 19-27 (76-83)

ostende,bco,eurocup,gran canaria,basketBerggren (3), Serron (2), Echenique (0), Muya (0), Marnegrave (4), Wilkinson (0), Gillet (18), Ponitka (8), Boukichou (4), Djordjevic (10), Prince (27).

.

ostende,bco,eurocup,gran canaria,basketOliver (14), Newley (6), Bellas (10), Baez (8), Kendall (9), Tavares (3), Kuric (14), O'Leary (13), Summers (6).

 

 

Les interviews:

Coach Darion Gjergja BCO (en anglais):

Coach Garcia Reneses Gran Canaria (en anglais):

Pierre-Antoine Gillet, BCO (en français):

John Prince, BCO (en anglais):

.

Interviews: Robert Genicot

0 commentaire Imprimer Lien permanent

Les commentaires sont fermés.