BCO - Brussels: On retrouve le vrai BCO 89-72

Catégories : Sports

BCTelenetOstendeLogo.gifAprès la défaite en Super Coupe, face à Anvers dans le Versluys Dôme, et les deux contre)succès en ouverture de championnat, il était important qu'un redressement s'opère du côté de la Côte. Recevoir le Brussels n'est pas une mince affaire, mais les hommes de Dario Gjergja imposaient le match dès l'ouverture. Il fallait s'imposer, et Ostende le fit avec l'envie, l'énergie de faire oublier les prestations passées. Brussels ne pouvait rien en cette soirée, et Serge Crevecoeur le reconnaissait bien volontiers. Une première victoire dans ce championnat, et revoilà le BCO que les supporters aiment, et qui devrait très vite revenir aux avant-postes. 

Un 9-0 en guise d'apéro, pour aboutir au repos en un 52-37. Que demander de plus en ce mercredi ou les supporters avaient quelque peu boudé la séance. Il est vrai que le championnat vient de débuter, qu'on joue le samedi, le dimanche et le mercredi. Sans compter la Ligue des Champions qui va bientôt obliger les fans à multiplier les sorties. Le match était lancé, avec un 5 de base remodelé -suite aux défections pour blessures de Gillet et Buza-, avec aux côtés du capitaine Djordjevic, Katic, Kuridza, Kesteloot et Newbill. Du côté de Bruxelles, Guy Muya était assisté de Dowe, Lichodzijewki, Peciukevicius et SImmons. Ce fut Vincent Kesteloot qui mit le feu aux poudres, en inscrivant pas moins de 15 points dans les vingt premières minutes. Il sera pratiquement imité par Ubel, pour les visiteurs, avec un total de 11 unités. Ostende poursuivait en scorant un 11-0, entre la 5' et la minute du repos. 52-37, de quoi faire oublier les contre-performances des dernières semaines. Mais il reste encore 20' à gérer...

Le retour des vestiaires poursuivait le bon jeu des ostendais qui, par des coups de boutoirs de Vincent Kesteloot, alignant 8 points en Q3, et la réussite de Corey Walden, portaient l'avance des Côtiers à 21 points (73-52) à la demi-heure. Loubry signait sa quatrième faute à 8' du terme, ce qui ne pouvait arranger les affaires du Brussels, et même si Simmons parvenait à planter quelques essais, Ubel commettait aussi sa quatrième perso à 6' de la fin. Jean Salumu y allait d'un trois points, pour porter le BCO à 83-63 juste avant le money-time. La fin n'était plus qu'une formalité, à l'inverse des derniers matches, et le BCO s'imposait -pour la première fois dans ce championnat- sur la marque de 89-72, face à un Brussels vaillant, mais ne pouvant rivaliser.

Les deux coaches reconnaissaient qu'Ostende, avec cette victoire, mais surtout dans la manière de jouer, avait assuré, et soulignaient la bonne tenue de Keseloot, Walden et Dowe. En effet ces trois joueurs firent un carton.

Robert Genicot

Le technique:

BCO: Lambrecht (0-0), Walden (7-7), Keselj (2-0), Salumu (5-5), Katic (8-8), Boukichou (2-6), Djordjevic (0-0), Kuridza (5-2), Kesteloot (15-8), Newbill (8-1)

Coach: Dario Gjergja

Brussels: Loubry (3-0), Dowe (8-9), Pita (3-2), Lichodzijewski (5-2), Muya (2-0), Depuydt (0-0), Peclukevicius (2-6), Ubel (11-2), Foerts J. (3-0), Samardzic (0-0), Simmons (0-14)

Les arbitres: Geller, De Blieck, Engels

Evolution du score:

Q1: 25-17
Q2: 27-20 (52-37)
Q3: 21-15 (73-52)
Q4: 16-20 (89-72)

0 commentaire Imprimer Lien permanent

Les commentaires sont fermés.